Oman

Sultanat d’Oman

Oman est un trait d’union entre l’Afrique et l’Inde.
C’est également un des rares pays où vous pourrez explorer une variété de paysages magnifiques passant de l’Océan Indien et ses plages dorées, à la montagne de plus de 3000m, puis au désert ocre encore habité par les bédouins.

Marco Polo y fit escale lors de son retour de Chine au 13e siècle, et décrit alors le pays comme très important dans les échanges commerciaux de l’époque.
D’où cette longue tradition d’ouverture et d’hospitalité. A Oman, le voyageur est toujours considéré comme un hôte.

Ce riche passé reste présent dans la pierre de centaines de châteaux, témoins de 5000 ans d’histoire, dont le fort de Bahla inscrit au patrimoine de L’unesco.

Situé à la pointe la plus orientale de la péninsule arabique, Oman, au carrefour des routes légendaires de la soie et de l’encens, s’ouvre depuis peu au tourisme, tout en préservant sa nature. Ici nul gratte-ciel ostentatoire mais un environnement architectural traditionnel.

Une destination rare, ou le métissage des cultures s’exprime magnifiquement. Oman est le contraire du tourisme de masse, à découvrir d’urgence !

Histoire :

Selon la légende Sinbad vécu à Sohar, les vestiges de Sumhuram étaient la résidence de la reine de Saba et les ruines de Shisr sont celles d’Ubar, la porte de l’Atlantide !

Légendes ou réalité, les sites archéologiques de Sumhuran, Al Balit et Bat (3ème millénaire avant JC) font partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

En 536 av JC les Perses s’emparent du pays et sont à l’origine du dispositif d’irrigation LE FALAJ, canalisation des sources naturelles, toujours utilisé à Oman.
La domination Perse durera jusqu’en 640 après JC.

L’islam s’imposera à l’époque de Mahomet, avec le courant de l’Ibadisme, pronant la tolérance envers les autres religions et peuples.

Les Portugais installent leur comptoir sur les côtes d’Oman en 1507 et y resteront jusqu’en 1650. Les Omanais les chasseront et prendront possession de leurs terres.
Zanzibar, Mogadiscio, Bahreïn, Balûchistân (au Pakistan actuel) deviennent des comptoirs d’épices et feront la fortune des Sultans.

Oman était la première puissance maritime dans l’Océan Indien jusqu’en 1870 et Zanzibar sa 2ème capitale jusqu’en 1964.

C’est légalement la plus vieille monarchie indépendante du moyen Orient depuis le 18e siècle.

De 1871 à 1976 le pays était sous protectorat britannique.

Les Omanais, sont entrés dans la modernité depuis 1970 avec l’arrivée au pouvoir du Sultan Qaboos et l’exploitation du pétrole et du gaz, principales richesses du pays, tout en préservant fièrement leur tradition.

Climat :

Mois J F M A M J J A S O N D
Max 24° 24° 27° 31° 37° 37° 35° 33° 33° 33° 29° 20°
Min 19° 19° 22° 26° 30° 31° 31° 29° 28° 27° 23° 26°

PLUIE : entre 5 et 10 jours par an réparti entre Novembre et Mars

LES MODES DE TRANSPORT POUR LES TOURISTES :

Pour se déplacer à Mascate, le mieux est de prendre un taxi. Reconnaissable à leur couleur blanche et orange, ils ne sont pas encore équipés de compteur et il est important de négocier sa course avant de partir. Dans le reste du pays un 4X4 est conseillé.

RÉSEAUX ROUTIERS :

L’infrastructure routière est excellente à Oman. Les autoroutes traversent entièrement le pays et sont éclairées jusque dans les montagnes.
Pour la location de véhicule, il est nécessaire de posséder un permis international, qui vous permettra de louer des voitures. Un véhicule de type 4×4 est nécessaire pour le désert et certaines routes de montagnes.

VILLES PRINCIPALES :

Mascate, la capitale, Nizwa au centre, Sur à la pointe de la péninsule, Salalah au sud dans le Dhofar, Khasab au nord dans le Musandam.

Informations utiles :

Le téléphone portable fonctionne très bien à Oman mais reste très cher pour les appels vers la France composer le +33 suivi des chiffres de téléphone sans le 1er zéro
Ex : +33 6 12 34 56 78
Depuis la France vers Oman composer le +968 suivi des chiffres de votre correspondant.

Vous pouvez acheter une puce locale à l’aéroport pour 3 OMR (6€) et la créditer de quelques Rials si vous avez besoin de faire des appels locaux ou être joint localement.

Ouverte du samedi au jeudi de 8h à 12h (quelques une restent ouverte jusqu’à 13h).

Quasi inexistant. Vous trouverez vos timbres dans les échoppes qui vendent des cartes postales.

Les souks ouvrent de 8h à 13h puis de 16h à 21h tous les jours. Les commerces autour des souks également.

Il existe beaucoup de centres commerciaux dans les grandes villes qui sont ouverts tous les jours de 10h à 23h sans interruption.

Beaucoup de petits commerces, épicerie et services ouvrent de 10h à 20h sauf le vendredi.

Beaucoup de restaurants dans toutes les villes qui vous servent à toutes heures.
Il existe des « coffee shop » partout qui proposent des grillades, spécialités locales, salades, sandwiches à bas prix de 10h à 23h. Beaucoup ferment le vendredi.

LES REGIONS A DÉCOUVRIR :

Mascate

Longtemps surnommée la plus petite capitale du monde, Mascate offre de nombreux attraits à commencer par le quartier de Muttrah, sa corniche sur le port, son souk et son marché aux poissons.

Le Palais Royal Al Alam construit en 1972 abrite les cérémonies officielles. Il est entouré des 2 forts Portugais Jalali et Mirani construit vers 1580. Tout proche, le musée Bait Al Zubair présente une riche collection d’objets qui retracent la vie quotidienne au fil des siècles.

L’ancien consulat français transformé en musée franco-omanais retrace les relations entre les 2 pays (ouvert du dimanche au jeudi de 9h à midi).

L’Opéra Royale de Mascate, le premier de la péninsule arabique ouvert en 2011, est un édifice grandiose inspiré de l’architecture des forteresses d’Oman

A ne surtout pas manquer :
La Grande Mosquée du Sultant Qaboos, pour la finesse de son architecture. Inauguré en 2011, cet édifice tout de grès et de marbre est chapeauté par un dôme incrusté de mosaïque d’or illuminé le soir. L’intérieur de la salle principale de prière, (accessible à tous, de 8h à 11h sauf le vendredi) est très impressionnant.
Le plus grand lustre en cristal au monde de 14m irradie la pièce, tandis que le tapis persan de 4263m2 recouvre tout le hall.

La seule plage publique se trouve à Qurum. C’est l’endroit idéal pour découvrir la vie des Omanais qui flâne le soir en famille.

Moyennant un droit d’entrée, allez sur les plages aménagées du Capital Yatch Club ou de l’Oman Dive Center.
Chaque matin, des bateaux partent de la Marina pour chercher les dauphins nombreux près des côtes.

A 45 km au nord de Mascate, le village de Sawadi présente de très belles plages ainsi qu’une faune et une flore d’une grande richesse.

Au sud, la plage déserte de Fins et ses eaux turquoises, offrira une halte rafraichissante au retour de Wadi Shab ou Wadi Tiwi.

Nizwa

Aux portes du désert, cette ancienne capitale a conservé son style architectural traditionnel. Point de rencontre des caravanes qui arrivaient du sud et du nord, la ville s’est développée dans une oasis verdoyante. Son souk, est resté longtemps l’un des plus beau et plus riche du pays témoigne encore de sa vocation commerciale. On y trouve toute sorte d’objets ainsi que des aliments et des épices.

Le vendredi, ne manquez pas la foire aux bestiaux à laquelle participent les bédouins de différentes tribus qui viennent vendre et acheter leurs animaux.

Nizwa vaut le détour pour son fort construit au 17e s, le plus grand de la péninsule Arabique avec une tour de garde de 34m de haut et 45m de diamètre. Cette citadelle abrite un musée très intéressant sur l’histoire omanaise.

Cette ville est aussi le point de départ de beaucoup d’excursions dont les villages abandonnés de TANUF et BIRKAT AL MAWZ. Le village d’Al HAMRA tout proche avec ses belles maisons ocre en pisé est l’un des plus authentiques d’Oman.

Non loin, le fort de BAHLA, inscrit au patrimoine de l’Unesco est très impressionnant. Il est aussi connu pour ses artisans potiers.
Pour finir, allez visiter le magnifique château de JABRIN, édifié en 1670 qui possède des plafonds peints superbes et héberge un musée.

Le desert des Ash Sharqiyah Sands

Le cœur d’Oman abrite ce vaste désert encore habité par les bédouins des sables. Ses hautes dunes varient du blanc au rouge en passant par le jaune suivant les heures de la journée.
Pour en profiter en toute sérénité, il faudra conduire un 4X4 et être accompagné d’un guide local. Vérifiez de disposer d’une quantité suffisante de carburant, d’eau et de nourriture.
Il peut faire l’objet d’une excursion à la journée mais la magie d’une nuit passée sous la voute constellée d’étoiles dans le silence du désert est un souvenir inoubliable. Possibilités de logement en campements fixes ou en tentes installées pour vous !

Non loin Wadi Bani Khalid, au milieu de massif montagneux est une halte propice à la baignade dans ses piscines naturelles. Les Omanais viennent y piqueniquer en famille. Ses rives ombragées de palmiers abrite un petit restaurant.

Le desert du Roub Al-Khali

Son nom arabe signifie le Quart vide car il couvre un quart de la péninsule Arabique. Sa partie Omanaise se trouve au sud du pays. Une route le traverse pour aller à Salalah.

Le dernier sanctuaire des Oryx blancs d’Arabie fait parti du paysage. Ne vous y aventurez pas avant d’avoir bien préparé votre voyage et prévu de l’eau en quantité suffisante. Les rares stations à essence sont indiquées sur les cartes locales.

Sur et les tortues

Sur, la ville idéale pour découvrir la vie maritime du pays. On peut encore y visiter l’un des derniers chantiers de « Boutre », les embarcations traditionnelles du Sultanat. Ses maisons blanches aux magnifiques portes en bois sculptées, témoignent du lien unissant Oman à Zanzibar.
En poursuivant vers l’est, Ras Al Jinz est célèbre dans le monde entier pour les tortues vertes qui viennent y déposer leurs œufs toute l’année. 2 mois plus tard, les petits se précipiteront dans la mer. Un spectacle émouvant. Depuis peu, le Centre Scientifique pour l’étude et la protection des tortues à ouvert un espace d’exposition et organise des visites guidées d’observation tous les soirs.

L’Ile de MASIRAH  est particulièrement prisée par les passionnés de Kitesurf en raison de vent exceptionnel. Entre 2 séances de Kitesurf, il n’est pas rare de voir des flamants roses et des tortues de mer.

Les montagnes

JABAL AKHDAR : Son nom « La montagne verte » vient des nombreuses cultures en terrasse dont ses pentes sont couvertes. Particulièrement fertile et apprécié pour sa fraicheur, ce massif est jalonné de nombreux petits villages traditionnels. Le plateau de Sayw à 2000m est le plus connu pour la culture de rose dont les agriculteurs tirent la fameuse « Eau de rose » obtenue après distillation traditionnelle.

JABAL SHAMS est le point culminant d’Oman à 3075m. Cette montagne abrite le GRAND CANYON D’Oman qui offre un panorama a coupé le souffle depuis un plateau à 1950m d’altitude. Cette zone est particulièrement riche en villages traditionnels, palmeraies et « Wadi ». Ces vallées formées par les torrents sont souvent à sec, où abritent des piscines naturelles.
Parmi les plus renommés le WADI BANI AWF est l’un des plus spectaculaire et serpente entre d’énormes formations rocheuses.

Les montagnes du Sultanat sont parcourues par des « Falaj », ce système d’irrigation traditionnel sous forme de canaux souvent à ciel ouvert.

La peninsule du Musandam

La peninsule du Musandam est séparée du reste d’Oman par une partie des Emirats Arabes Unis, face au détroit d’Ormuz. Surnommée la région des « fjords d’Arabie », pour ses hautes falaises qui plongent à pic dans la mer, elle ne se dévoile jamais aussi bien que par la mer. Allez découvrir la côte à bord d’un Dhow (boutre traditionnel). Ces sorties permettent de réaliser des excursions à terre, du snorkeling et d’admirer les baies et les îlots.
A Khasab, le fort a été transformé en musée et une petite route de montagne permet d’explorer le cœur de la péninsule.

La région du Dhofar et Salalah

A l’extrême sud du pays, l’ambiance tropicale de Salalah offre un visage très différent du reste du pays avec de splendides baies de sable baignées d’eaux cristallines. Les étals de noix de coco et de fruits frais insufflent une touche d’exotisme pour un séjour balnéaire. Le littoral se distingue par ses lagunes peuplées d’oiseaux et la faune marine de la région est particulièrement riche et variée réputée pour la pêche en haute mer.
Encore peu explorés, le fonds marins, riches en coraux, ne décevront pas les plongeurs les plus expérimentés.
Mirbat, à 70 km à l’est, mérite une visite pour son petit port pittoresque et son fort. Les enfants y font voler des cerfs-volants.

A noter que de juin à Septembre la mousson rend la mer impraticable.